Aller au contenu

Historique

D.B.N., c’est un parcours d’entreprise mené depuis plus de 40 ans. L’histoire d’une PME familiale normande créée par un homme, Jean-Claude Hubert, doté d’un esprit « entrepreneur », celui qui sait construire dans la durée, qui s’appuie sur des compétences pour progresser, qui anticipe et sait investir pendant les périodes charnières qui ont jalonné cette aventure.

Tour à décolleter des années 70.

L’histoire

1976 - La naissance de D.B.N. (Décolletage Basse-Normandie)
Création de D.B.N. par Jean-Claude HUBERT. L’entreprise s’implante à Bayeux (Calvados, Normandie), avec un effectif de 3 collaborateurs. Le décolletage est son unique activité. Son principal donneur d'ordre est Cousin (aujourd'hui Faurecia).
Années 70/80 - Les premiers présents sur des salons
Afin de mieux se faire connaitre, D.B.N. commence à participer aux salons nationaux et internationaux. Une habitude gardée depuis.
Années 80 - Pionniers de la commande numérique
Les premiers développements. Achat du 1er tour à commande numérique sous l'impulsion de Renault Trucks. L’entreprise compte alors 10 salariés.
1987 - Arrivée de Christophe HUBERT
Christophe HUBERT rejoint son père. De formations technique, qualité et managériale, il va progressivement évoluer au sein de l’entreprise sur des postes clés de son développement.
1990 - Arrivée de Pascal HUBERT
Pascal HUBERT rejoint son frère auprès de leur père. De formation technique, ils va également évoluer au sein de l’entreprise sur les postes liés à la production.
1992 - La réponse aux besoins croissants des clients
L’évolution de D.B.N. se poursuit, grâce à Renault Trucks. D.B.N. emploie alors 20 salariés, élargit son offre de service et investit dans plusieurs tours à commande numérique et un bâtiment adapté.
1994 - DBN est certifiée ISO 9002 !
La qualité au cœur du process. Christophe Hubert est chargé du projet et obtient la certification en octobre 1994. D.B.N. fait alors partie des PME pionnières dans ce type de démarche.
1995 - Surfer sur la vague Renault Trucks
DBN emploie 35 salariés et la production est passée en 3x8. Le chiffre d’affaires a doublé (équivalent de 2,3 M€) et Renault Trucks, qui a stoppé son activité mécanique en interne, représente alors plus de 50% du CA.
1995-2000 - Diversifier pour rebondir
Sur le long terme, la situation évolue défavorablement et les commandes de Renault Trucks diminuent. D.B.N. souhaite anticiper, réduire sa dépendance et diversifier son portefeuille clients. Cette démarche a permis de conserver le même niveau d’activité en captant de nouveaux clients.
2000 - Ouverture vers l'international
D.B.N. participe à un salon professionnel en Allemagne. Le chiffre d’affaires export ne représente alors que 4% de l'activité globale.
2000-2005 - Traverser la crise
La politique de diversification et d'ouverture à l'international permet à DBN de passer cette difficile période économique. Le CA export représente alors 20% de l'activité et assure un niveau de marge satisfaisant.
2004 - Certification ISO 9001:2000
DBN obtient la certification selon l'ISO 9001 dans sa version 2000 qui remplace les ISO 9001, 9002 et 9003.
2006 - La transmission
Christophe et Pascal HUBERT prennent la succession de leur père à la tête de l’entreprise en co-gérance.
2007 - Certification ISO 9001:2008
D.B.N. obtient la certification selon l'ISO 9001 dans sa version 2008.
2012 - Entrée sur le marché médical
L’entreprise doit gérer un fort niveau d’exigence, se positionner en apporteur de solutions et de services à forte valeur ajoutée. L'entrée sur le marché médical démontre cette réussite.
2016 - Certification ISO 9001:2015
D.B.N. obtient la certification selon l'ISO 9001 dans sa version 2015
2019-2020 - DBN s'agrandit
Avec 30 collaborateurs, D.B.N. réalise 3,2 M€ de chiffre d’affaire, dont 25% à l'étranger. Pour répondre favorablement à la demande capacitaire d’un client important, D.B.N. lance un ambitieux projet d’investissement : extension du bâtiment sur une surface de 300 m² pour implanter un centre d’usinage équipé d’un robot de chargement/déchargement et un tour à commande numérique pour des diamètres pouvant descende jusqu'à 1mm. De plus, D.B.N. investit dans des licences de logicels : Mastercam (DAO/PAO/simulation) et La Machine Aux Devis. Le tout accompagné des formations du personnel à ces nouveaux outils. L’investissement global est de 750 k€.